Avec nos sincères remerciements pour leur engagement à nos côtés.

Message du Programme national de Lutte contre le Paludisme – PNLP (Sénégal)

  • Le paludisme est une maladie transmise par la femelle d’un moustique (anophèle) ;
  • en piquant une personne atteinte du paludisme, le moustique peut transmettre le parasite responsable de la maladie à d’autres personnes ;
  • une seule piqûre peut être suffisante pour donner le paludisme.

Pour se protéger du paludisme, toute la famille doit dormir sous moustiquaire imprégnée, toute l’année, en hivernage comme en saison sèche, toutes les nuits.

Toute la Famille

  • Le paludisme concerne chacun: vieux, adultes, adolescents, enfants. Le risque est permanent pour toute la famille.
    • Femmes enceintes et jeunes enfants sont plus vulnérables ; mais qu’une seule personne contracte le paludisme, toute la famille peut en souffrir.

Toute l’Année

  • Le paludisme est endémique au Sénégal ; le risque est permanent en toutes saisons.
    • Après les pluies, les moustiques, vecteurs de transmission, sont toujours présents, même si on ne les voit pas.

Toutes les Nuits – Toute la nuit

  • C’est la nuit que les moustiques qui transmettent le paludisme piquent.
    • Il faut utiliser les moustiquaires toutes les nuits, toute la nuit, quel que soit l’endroit où l’on dort
    • Il faut les utiliser à l’intérieur et à l’extérieur, qu’il fasse chaud ou froid et même à la belle étoile.

Les moustiquaires sont disponibles dans les structures de santé, à travers les organisations communautaires de base, à 500 F l’unité pour
les clients. Elle est gratuite pour la femme enceinte.

Toute femme enceinte doit aller en consultation prénatale (CPN) pour recevoir gratuitement une moustiquaire et les médicaments (SP ou FANSIDAR) qui les protègent, elle et l’enfant qu’elle porte, du paludisme

En cas de fièvre, aller rapidement vers la structure de santé la plus proche pour une prise en charge correcte : des tests de diagnostic rapide (TDR) sont disponibles et gratuits dans les structures publiques jusqu’au niveau communautaire (cases de santé et DSDOM) et administrés, au besoin, par le prestataire de santé, pour voir en 15 minutes si vous avez le paludisme ou non.Si le TDR est positif, les médicaments, pour le paludisme simple, appelés ACT, sont gratuits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *